Accueil » Textile / Bagagerie » Sacs » Sac Urikan Trek 3.0 : Un sac au look old school pour les sortie dans la verte

Sac Urikan Trek 3.0 : Un sac au look old school pour les sortie dans la verte

Aujourd’hui, on met un peu de côté le look tactique pour s’intéresser à un sac à dos de 30 litres au style intemporel et bien plus low profile : le sac Trek 3.0 de la marque Urikan.

Les plus fidèles d’entre vous ont sûrement dû l’apercevoir dans la video consacrée à l’unboxing de produits que m’a envoyé la jeune marque Outdoor Urikan. Une marque française lancée en 2016 à l’initiative de GMT Outdoor, le distributeur de grandes marques outdoor tels que Leatherman, Mag-lite ou GoalZero et bien d’autres.

Pour en revenir à ce qui nous intéresse aujourd’hui. Urikan propose une gamme de sac outdoor au look complétement intemporel et que je trouve très adapté au bushcraft. Celui que j’ai avec moi aujourd’hui est le modèle Trek 3.0, la version la plus grande de la gamme puisqu’il dispose d’une contenance de 30 litres alors que ses petits frères ne font que 25 et 18 litres.

sac-trek-3.0-urikan

Il mesure un peu plus de 50cm de haut, 36cm de large et a une profondeur de 23cm. Il pèse tout de même 1 kilo 230 grammes à vide et est fabriqué en toile imperméable 12 Oz soit environ 340gr/m². Coté prix, vous le trouverez au prix de 149€ sur le site de Urikan.

dimensions-sac-urikan

Au delà de son look rétro, le trek 3.0 a bien d’autres atouts telle qu’un compartiment principal très spacieux, 2 grandes poches latérale, une poche zippée sur le rabat, une poche flottante à l’intérieur, des boucles porte-bâtons, un système de fermeture à boucle très intéressant et surtout un zip qui permet d’accéder au fond sac très facilement. Je vous propose de voir tout ça plus en détails.

poches-trek-urikan

Un des grands atouts du Trek 3.0 est son accès rapide au fond de sac. Avec une ouverture très large fermée par zip, on accède très rapidement à son matériel sans devoir vider l’intégralité du sac à dos.

Les poches latérales quant à elles fermées à l’aide de 2 pressions, peuvent accueillir sans aucun problème 2 bouteilles d’un litre. Ci-dessous le test avec une Klean Kanteen de 1,2 litres.

klean-kanteen-poche-laterale

L’intérieur réserve également deux grandes poches. La première, située sur le rabat, est fermée par un zip.  Elle va permettre d’organiser et conserver son matériel à portée de main très simplement.

poche-rabat-trek-3.0

Le seconde poche intérieure se situe dans le compartiment principal. Maintenue « fermée » grâce à une bande élastique elle pourra par exemple servir à accueillir une poche d’hydratation. A titre d’exemple,une poche Hydrapak de 2 litres y tient très largement.

Dans cette logique, le sac à dos Trek 3.0 dispose de 2 évents afin d’y glisser le tuyau d’hydratation sans compromettre l’étanchéité du sac.

Confort et petits détails qui font la différence

Le sac dispose à la fois d’une sangle pectorale et d’une ceinture ventrale. Sur la boucle de la sangle pectorale se trouve un sifflet d’urgence. Le genre de détail que je trouve appréciable. La sangle est bien évidemment réglable en longueur et en hauteur.

Du côté de la ceinture ventrale, on appréciera la poche zippée qui permet de garder le matériel le plus utilisé à portée de main.

Point de vue confort, le sac à dos Trek 3.0 n’a rien à envier des véritables sacs de randonnée. Tout d’abord grâce à ses larges et épais pads disposés au niveau du dos qui assurent à la fois une bonne ventilation du dos et un confort de port très appréciable.

Si la mousse des bretelles est un peu moins généreuse que celle du dos, 2 sangles de rattrapage de charge permettent d’équilibrer correctement le port du sac afin de soulager les épaules.

Le sac dispose également de 2 sangles élastiques porte-bâtons ou piolets (et parfois même porte-trépied 🙂 )

Enfin, le sac Trek 3.0 est livré avec un rain cover permettant de couvrir l’intégralité du sac en cas de pluie insistante. J’aurai préféré un cover avec une face noire (comme c’est le cas ici) et une seconde face orange afin d’assurer une bonne visibilité en période de chasse ou tout simplement en marchant le long de la route.

De manière générale ce sac est de très bonne facture. Ses larges et profonds renforts dans le dos le rendent très agréable à porter même chargé à bloc. Ses grandes poches latérales ainsi que la poche zippée sur le rabat permettent d’organiser son matériel assez facilement et bien sûr l’accès au fond de sac par l’avant est un vrai plus. Cependant il a quelques points qui selon moi mériteraient d’êtres améliorés.

Le premier reproche que je lui fait c’est l’absence de repose pouce sur les bretelles. Si cela paraît être un détail pour certains, les grands marcheurs vous le diront, les reposes pouces sont indispensables sur des sacs de cette contenance. Leur absence oblige à bloquer ses pouces sous les bretelles rendant le port moins confortable surtout lorsque le sac est chargé lourdement.

Le second hic rencontré avec ce sac, et à mon sens le plus important, c’est l’absence de système d’attache pour la poche à eau. C’est très bien de disposer d’évents pour glisser le tube mais comment ma poche est censée tenir en place à l’intérieur du sac si je n’ai même pas une sangle pour la fixer ? Je trouve ça vraiment dommage qu’un sac de cette qualité n’ait rien de prévu pour cet usage.

matériel de survie

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués d'un * *