Revue du SteriPEN Pure+, un purificateur d’eau à UV de voyage

11

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous présenter le purificateur d’eau à UV Pure+ de la marque SteriPEN. Un véritable petit bijou de technologie qui pourrait vous être d’une grande utilité lors de vos sorties en forêt ou en territoire étranger. Comment fonctionne ce petit gadget ? En quoi est-il si spécial ? Découvrons-le ensemble.

Tout d’abord, commençons par déballer le contenu de la boîte de ce purificateur d’eau à UV Pure+. Le kit contient le SteriPEN Pure+, un câble USB pour l’alimentation, un étui de transport et un guide d’utilisation. Le purificateur en soi mesure 3,5 cm x 2,2 cm x 13 cm et pèse précisément 74 g.

steripen-pure-plus

Ce qui séduit dès le premier regard chez ce modèle est sa taille compacte, le rendant facilement transportable. Vous pourrez le ranger sans difficulté dans votre trousse de voyage, dans votre sac à dos de randonnée ou même dans votre poche. D’ailleurs, il s’agit du plus petit mais aussi plus léger purificateur d’eau par rayonnement ultraviolet proposé par la marque américaine.

capot-steripen-pure-plus

Utilisation du purificateur d’eau à UV Steripen Pure+

Que vous comptiez explorer une nature sauvage ou aller en voyage dans une contrée lointaine où la qualité de l’eau est douteuse, le SteriPEN Pure+ est une solution pratique pour avoir de l’eau potable en seulement quelques secondes. Pour l’utiliser, il vous suffit d’enlever le capuchon, de plonger entièrement les capteurs dans un demi-litre d’eau et de remuer. Attendez ensuite que la lumière clignotante devienne fixe et vous voilà avec de l’eau purifiée.

dimensions-filtre-uv-steripen

La purification de 0,5 litre d’eau n’excède pas 48 secondes (à peine plus qu’un filtre à eau à filtre à membrane telle que la Befree de Katadyn ou le MSR Trailshot). Pour vous le procurer, il faudra compter un peu moins de 80€ à l’heure où j’écris ces lignes. Vous le trouverez par exemple sur le site de Lyophilise&Co.

Les indicateurs LED du purificateur Pure+ permettent une utilisation extrêmement simple et sûre. Le purificateur vous indique la progression du traitement, la durée de vie de la lampe ainsi que l’état de la batterie. Plongez la pointe du Steripen dans l’eau et la lampe UV se déclenche. Agitez jusqu’à ce que la lampe UV s’éteigne et que la LED s’affiche fixement au vert. Vos 0,5 litre d’eau purifiée sont prêts !

indicateurs-led-steripen-pure-plus

Les indicateurs LED du purificateur Pure+ indique aussi bien l’état de la batterie que celui du traitement de l’eau

Parmi les atouts du SteriPEN Pure+ figure également sa batterie longue durée utilisant la technologie Lithium-ion. Pour la charger, il suffit de brancher le câble USB à un ordinateur portable, un chargeur de voiture ou même un panneau solaire. Cela étant fait, la batterie peut tenir jusqu’à 40 utilisations. En ce qui concerne la lampe, celle-ci présente une durée de vie s’élevant à 5 000 traitements, ce qui équivaut à peu près à 2500 litres d’eau purifiée.

Concrètement, le SteriPEN Pure+ est censé éliminer 99,9% des bactéries, protozoaires et virus contenus dans l’eau. Outre les microbes infectieux, la lumière UV devrait venir à bout des agents pathogènes à l’origine de nombreux maux, en l’occurrence de la diarrhée, la dysenterie, l’hépatite et la maladie du légionnaire. Inutile donc de vous inquiéter si jamais vous devez vous aventurer dans un pays où ces pathologies sont courantes.

Au quotidien, le SteriPEN Pure+ peut également être utilisé pour éliminer les microbes domestiques comme la salmonelle, le streptocoque, le staphylocoque et même la grippe et la grippe aviaire. Autre avantage majeur à recourir à ce procédé, on obtient une eau sans goût de chlore, ce qui n’est pas le cas lorsqu’on utilise un traitement chimique.

Sa housse velcro compatible système Molle permet de l’emporter facilement tout en le gardant à portée de main

La seule critique négative à formuler sur le SteriPEN Pure+ est qu’il n’est pas très efficace pour purifier une eau trop turpide. Dans ce cas de figure, il faudrait d’abord passer par un préfiltre pour retirer les débris et particules. La marque commercialise d’ailleurs un modèle de préfiltre spécialement conçu pour s’adapter aux différents diamètre de goulot de bouteille (et notamment aux goulots larges des bouteilles Nalgène) : Le préfiltre Fitsall que l’on trouve entre 15 et 20€ sur le net.

steripen-filtre-fitsall

Le filtre Fitsall a un double rôle : celui de filtrer les particules des eaux turpides ET celui de tenir le filtre à UV durant le traitement

L’autre point négatif, si on veut être pointilleux, est le coté pénible de devoir tenir son filtre dans l’eau sans l’immerger complètement. Et oui, si la batterie est protégée par la structure water-resistant du Pure+ il n’en est pas pour autant étanche (waterproof). Le « capot » du port USB le protège uniquement de la poussière ! Il est donc vivement recommandé de ne pas immerger complètement son purificateur.

filtre-uv-usb

Le traitement durant moins de 50 secondes pour 0,5 litres, la manœuvre pour tenir la partie supérieure du Pure+ hors de l’eau n’est pas non plus une corvée insurmontable mais tout de même délicate en fonction du format de la gourde que vous utilisez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *