Accueil » Santé et survie » StopSleep, une bague pour lutter contre l’endormissement au volant

Bague anti-endormissement StopSleep

StopSleep, une bague pour lutter contre l’endormissement au volant

Lorsque l’on sait que sur autoroute la somnolence au volant est impliquée dans un accident mortel sur trois, il devient très intéressant de se pencher sur les objets connectés permettant de déceler les premiers symptômes de l’endormissement ou de la baisse de vigilance pour en alerter le conducteur.

Peut-être vous souvenez-vous d’AlertMe dont je parlais ici ? Cette oreillette détecte l’inclinaison anormale de la tête lors de la somnolence du conducteur et émet un bourdonnement pour en avertir le conducteur.

Si l’objet que je présente aujourd’hui a le même objectif, les signes de fatigue au volant qu’il analyse sont bien plus nombreux.

bague-stopsleep

Bague StopSleep, la bague anti-endormissement au volant

La prévention routière est une fois de plus à l’honneur avec la bague StopSleep commercialisée par la société 2KD. Celle-ci est équipée de pas moins de 8 capteurs afin de mesurer et d’analyser le niveau d’endormissement du conducteur. En cas de baisse de vigilance, la bague émet un signal pour avertir le conducteur et l’inciter à s’arrêter.

capteurs-stopsleep

Une double bague connectée

La StopSleep se présente comme une double bague qu’il suffit d’enfiler (généralement entre l’index et le majeur) et d’allumer pour profiter des alertes vigilance. Une LED clignotante verte indique que les capteurs analyse bien votre activité alors qu’une diode rouge signale que le contact n’est pas établi.

main-volant-stopsleep

Le constructeur recommande aux utilisateurs de procéder à un test préliminaire chez soi afin de s’habituer aux différents niveaux d’alerte. Ce « test canapé » a également pour but d’aider les automobilistes à prendre conscience de ses pertes de concentration et des différents stades de somnolence tout en s’assurant de l’efficacité de la bague StopSleep avant un test en conditions réelles.

La bague dispose d’une batterie au lithium rechargeable par micro-usb avec une autonomie annoncée de 10 heures. Ce qui en fait l’allié parfait pour les longs trajets.

Il faudra tout de même débourser 199€ pour se l’offrir.

Acheter la bague StopSleep

L’analyse de l’activité électrodermale EDA comme signal d’alerte

Afin de déceler les premiers signes d’endormissement (ou d’hypovigilance), la bague StopSleep se concentre sur l’activité électrodermale (EDA). Ses 8 capteurs cutanés mesurent en continu la conductance (conductivité électrique) de la peau qui reflète à la perfection l’activité cérébrale du conducteur.

En effet, l’activité électrodermale subit les variations de l’activité nerveuse et une baisse de l’activité cérébrale entraîne nécessairement une baisse de l’EDA.

Activité cérébrale lors de l'endormissement du conducteur

La bague connectée analyse ses informations et les classe selon deux niveaux d’alerte. Dès les premiers signes d’une baisse de vigilance, la Stopsleep se met à vibrer. Si les signes de somnolence se font plus soutenus ou brutaux, c’est une alarme sonore qui vient compléter les vibrations.

Des tests concluants menés par le CNRS

On appréciera le fait que cet accessoire de prévention routière ne s’invente pas une réputation mais s’appuie des résultats d’études menées par le CNRS de Toulouse (de novembre 2013 à août 2014) pour démontrer son efficacité. Ceux-ci sont consultables sur le site consacré au produit.

Vidéo de démonstration de la bague anti-somnolence StopSleep

Convaincus ? N’hésitez pas à laisser votre avis dans les commentaires.

matériel de survie moins cher

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués d'un * *