Accueil » Textile / Bagagerie » Sacs » Revue du sac à dos Solognac X-Access Compact

Revue du sac à dos Solognac X-Access compact

Revue du sac à dos Solognac X-Access Compact

Je vous retrouve aujourd’hui afin de vous présenter le sac à dos X-Access Compact de la marque Solognac. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s’agit d’une gamme que l’on trouve au rayon chasse des magasins Décathlon.

Dans les semaines à venir, j’aurai l’occasion de présenter tout un lot d’accessoires de la marque Solognac et de la gamme X-access et notamment les pochettes Organizer S et M ou la poche fourre-tout ainsi qu’une ceinture et les couteaux sika 130 et axis 85.  Mais en attendant, voici le X-Access Compact en détails.

Un sac à dos inspiré des modèles tactiques

Si l’on trouve ce sac à dos au rayon chasse des boutiques Décathlon au prix de 59,99€ (à l’heure où j’écris ces lignes), c’est qu’il répond à des exigences particulière en matière de résistance tant au déchirement qu’aux intempéries.

Sac Solognac X-Access Compact

Fabriqué en polyester 600 deniers (ça change du nylon), il profite d’une bonne résistance au déchirement ainsi qu’à la perforation. Il est également déperlant et résiste sans problème à une pluie légère. En cas d’averse plus importante ou de pluie continue, le sac à dos est vendu avec son sursac qui permet à la fois de protéger le sac tout en assurant une bonne visibilité grâce à son motif camo orange fluo.

sursac-camo-orange-fluo

Il pèse 1 kilo 400 grammes et a une capacité de 45 litres. Il mesure approximativement 56 cm de haut pour 32cm de large et 15 cm de profondeur.

On peut remarquer l’influence des sacs à dos tactiques sur le modèle Solognac notamment par son système d’attache que l’on retrouve en façade et sur les poches ventrales qui fait clairement penser au système Molle.

Celui-ci permet entre autre d’étendre la capacité du sac en ajoutant  des pouch compatibles X-ACCESS sur celui-ci (telles que les pochettes X-Access S et/ou M). Le système X-Access présente tout de même des différence avec le Molle. Il est par exemple un peu plus rapide puisqu’il ne nécessite pas de tressage particulier entre les passants du sac et ceux de la pochette. En effet, les pouch venant se greffer au sac ne dispose pas de passant à l’arrière pour solidariser les deux ensemble.

pochette-x-access-solognac

Si ma crainte au départ était que la poche ballotte pendant la marche, comme on pourrait le penser quand on voit le jeu qu’il y a entre le sac et la poche, on se rend compte à l’usage que cela reste très acceptable. Les boucles Duraflex présentent même l’avantage d’être sécurisantes et on ne craint pas de perdre sa pochette même en s’accrochant dans des branches.

Confort et petits détails qui font la différence

Le sac dispose d’une ceinture ventrale munie de 2 poches, une de chaque côté, fermée par zip (YKK 10mm). Le confort de la ceinture est assuré par un rembourrage d’environ 1,5 cm de mousse. Une mousse que l’on retrouve également dans les bretelles du sac et dans les pads présent sur le dos du sac.

Cette disposition en pads (si vous connaissez le terme exact, faites-le moi savoir) permet une bonne ventilation du dos et un confort de port assez appréciable même lorsque le sac est lourdement chargé.

mousse-dos-compact-solognac

Concernant les bretelles, un de leur point fort est la présence de 2 sangles de rattrapage de charge qui permettent d’ajuster le port du sac en fonction de son chargement et de le plaquer ainsi contre soi ou, au choix, de le laisser tomber sur le bas du dos.

sangle-rattrapage-charge

On notera aussi la présence de repose pouces ainsi que la possibilité de régler la hauteur de la sangle pectorale en faisant glisser simplement l’attache sur la hauteur de la sangle. On y trouve également 1 clip de chaque côté pour maintenir le tuyau d’hydratation en place sur la bretelle.

Des poches très pratiques

C’est un sac qui dispose de plusieurs poches. Sur l’extérieur on trouve un poche fermée par zip en haut de façade qui permet de ranger les accessoires dont vous avez régulièrement besoin ainsi qu’une poche latérale qui peut accueillir une gourde ou une bouteille d’eau d’1,5 litres sans aucun problème.

De l’autre coté, on trouve une poche d’accès au fond de sac très pratique avec une large ouverture pour accéder à son matériel sans devoir vider l’intégralité du sac à dos.

poche-fond-de-sac-solognac

Les 2 autres poches sont quant à elle à l’intérieur du sac. La première est fermée par zip alors que l’autre est tenue fermée par une simple bande élastique. Je ne voudrais pas vous dire n’importe quoi mais je pense que cette seconde poche est prévue pour accueillir la poche d’hydratation. J’ai ici une poche de 2 litre provenant également de Décathlon et celle-ci s’y intègre parfaitement. Pour continuer sur la partie hydratation on remarquera la présence de 2 «évents» élastiques qui permettent de passer le tube du coté de votre choix.

event-hydratation

Une des particularité de ce sac est sa poche extensible dont le contenu est séparé du compartiment principal. Celle-ci est prévue pour accueillir une arme d’épaule ou un trépied. Pour y accéder, il suffit de déclipser les sangles de compression et de dézipper la poche sur tout le tour du sac afin de la déplier. Elle permet de glisser son arme ou son trépied facilement en augmentant la hauteur du sac jusqu’à environ 80cm.

poche-extensible-arme

Une sangle à clips en haut du dos du sac permet de maintenir le canon en place.

Revue du sac X-Access Compact en vidéo

Voilà pour ma revue d’un sac que j’utilise encore aujourd’hui pour transporter le matériel photo et vidéo nécessaire pour tourner ces revues. Il a connu pluie et buissons en m’accompagnant depuis maintenant un peu plus d’un mois et il ne présente pas de signe d’usure particulière. Sa poche extensible m’a entièrement séduit car elle s’avère très pratique pour transporter un trépied de grand taille sans déséquilibrer le sac.

Et vous, seriez-vous prêt à troquer votre sac tactique ou de randonnée contre le modèle proposé par Solognac ?

Une réaction à “Revue du sac à dos Solognac X-Access Compact

  1. Bonjour,

    Revue intéressante ; pratiquant la photo animalière je m’interroge sur sa capacité à embarquer un boitier réflex semi-pro monté avec 500 mm F4 ?

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués d'un * *