Accueil » Textile / Bagagerie » Sacs » Revue du sac étanche Urikan NAUTIK 1.0

Revue du sac étanche Urikan NAUTIK 1.0

Au programme du jour, la revue d’un sac à dos pas comme les autres puisqu’il est étanche. Ou alors plutôt la revue d’un sac étanche pas comme les autres puisqu’il fait sac à dos. Bref, vous l’aurez compris, aujourd’hui j’ai avec moi un modèle de sac à dos étanche commercialisé par Urikan : le modèle Nautik 1.0

On commence une fois de plus par les principales caractéristiques du sac que je présente aujourd’hui. En bref, le sac étanche NautiK 1.0 possède une contenance de 18 litres. Il mesure environ 40 de haut pour 31 cm de large et 18 de profondeur. A vide il avoisine les 450 grammes sur la balance.

Vous le trouverez au prix de 79,90€ sur la boutique d’Urikan.

Il est bien entendu parfait pour protéger son matériel sensible durant des sorties en mer mais aussi pour faire face à de grosses intempéries (si vous êtes un bras cassé comme moi, pour toutes vos sorties où l’eau est présente).

Si vous êtes un habitué des sac étanches vous ne serez pas bouleverser par le principe de celui-ci. En effet, du côté étanchéité, rien de révolutionnaire puisqu’il s’agit d’une fermeture par velcro (une bande mâle et femelle de part et d’autre de l’ouverture du sac) sur toute la longueur de l’ouverture qui permet de fermer le sac. Il suffit ensuite d’enrouler la « tête » du sac avant de verrouiller le tout à l’aide de boucles.

Ce qui est appréciable dans le modèle Nautik 1.0 (le modèle le plus petit de la gamme Nautik proposée par Urikan) c’est sa modularité. Je ne parle pas ici d’une multitude de poches puisqu’à part la poche latérale en mesh et sa poche frontale (qu’on verra plus tard), ce sac est comme tous les sacs étanches, complétement démuni de « rangements » intérieurs. Je parle plutôt de sa capacité à s’adapter à la taille de ce que vous mettez à l’intérieur. Si 3 tours suffisent pour garantir l’étanchéité du sac,rien n’empêche de multiplier les tours pour compresser le sac et gagner en encombrement.

Puisqu’on parle des poches allons-y pour les voir en détails. Tout d’abord la poche latérale. En mesh et d’une taille d’environ 25 cm par 14 cm, vous pourrez y glisser une gourde sans trop de problème. Elle est également munie de 2 passants qui permettront de glisser le clip de vos outils et ainsi de les sécuriser au maximum.

Pour ce qui est du petit matériel sensible, Urikan nous gâte avec une poche frontale dissimulée sous son énorme « 18 » affiché en façade. Pour y accéder, il suffit de relever la bande fixée par velcro. Celle-ci est bel est bien étanche et à l’intérieur du sac mais n’est pas communicante avec. Autrement dit, n’espérez pas passez par là pour accéder au contenu du sac. Quoi qu’il en soit,on retrouve le même système d’étanchéité à savoir une bande velcro sur toute la longueur qu’on vient sécuriser grâce à 2 tours du haut de la poche. Cette fois-ci pas de boucle mais une nouvelle bande velcro.

Parmi les particularités de ce sac étanche on notera la présence non pas d’un simple cordon mais bel et bien de 2 bretelles comme sur un sac à dos classique. Celles-ci, quoique minimalistes, sont tout de même rembourrées et équipées d’une sangle pectorale réglable et dont la boucle est munie d’un sifflet d’urgence.

Autre point appréciable, un des flancs du sac est équipé d’une poignée afin de faciliter sa prise en main et son transport.

Dernier détail mais tout de même intéressant, le Nautil 1.0 possède un fond texturé et renforcé. Pratique pour éviter d’user prématurément les coins du fond de sac, le revêtement semble offrir une bonne adhérence pour éviter de voir glisser le sac une fois posé par exemple sur un pont de bateau.

Un seul point noir au tableau. Si la poignée latérale est très pratique, on regrettera que les bretelles ne puissent pas être calées quelque part afin de ne pas se balader lors du port du sac.

matériel de survie moins cher

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués d'un * *