Accueil » Textile / Bagagerie » Revue du sac de bât Palisades pour randonner avec son chien

Sac de randonnée pour chien

Revue du sac de bât Palisades pour randonner avec son chien

Véritable sac de randonnée pour chien, le sac de bât permet à votre plus fidèle compagnon de porter sa nourriture, son eau et pourquoi pas son nécessaire de survie.

Certains chiens sont récalcitrants à l’idée de revêtir un harnais alors imaginez le charger d’un sac de bât ! L’idéal est d’avoir un chien qu’on aura préalablement désensibiliser au port du harnais et d’y ajouter ensuite le port de sacoches.

Pour cela, le modèle Palisades de chez ruffwear est l’accessoire idéal.

Assisté de Lord, j’ai eu l’occasion de le tester et voici mon retour d’expérience.

Ce qui différencie le modèle Palisades des autres sacs de bât

Mon choix pour le sac Palisades par rapport aux autres modèles de la marque ou de ceux des concurrents tient au fait que les sacoches s’attachent et se détachent du harnais grâce à de simples clips. Lord, mon berger belge malinois de 7 mois n’étant pas habitué au port du harnais, j’y ai vu un moyen de l’habituer progressivement jusqu’à ce qu’il le porte de bon cœur.

Sac de randonnée pour chien Palisades
Le modèle de sac de bât Palisades de Ruffwear permet de décrocher les sacoches du harnais

Le harnais

Plutôt classique, il dispose de 5 points d’ajustage pour s’adapter à la morphologie du chien et répartir la charge vers ses épaules plutôt que sur son dos. Les coutures sont propres et les frottements sont limités grâce à des zones « matelassées » dans lesquels on peut ranger le surplus de sangle.

Les sacoches

Comme dit plus haut, le sac de randonnée pour chien Palisades a l’avantage d’avoir des sacoches amovibles. Celles-ci se fixent simplement au harnais grâce à 4 clips (en réalité 6 puisqu’il faut ajouter les 2 mini-clips sur les flancs qui empêchent les sacoches de balloter) et offrent une capacité totale de 14 litres en taille M et de 19L en taille L et XL. Autant dire que ce sac de bât est prévu pour les randonnées de plusieurs jours et réservés aux chiens de plus de 20 kg.

Le tissu est déperlant et semble très résistant (en tout cas il est sorti indemne après 10 minutes sous les assauts de la mâchoire de Lord).

Autre avantage de ce sac, les sacoches sont livrées avec 2 gourdes souples d’une contenance d’un litre chacune. Si vous ne les remplissez pas intégralement, pensez à répartir l’eau entre les deux gourdes afin de mieux équilibrer la charge de part et d’autre du chien afin d’éviter que le harnais ne bouge et ne déséquilibre votre fidèle compagnon pendant sa balade.

Chacune des sacoches est divisée en 3 poches distinctes. Une en façade qui dissimule le système de compression des sacoches pour réduire le volume de celles-ci lorsqu’elles ne sont pas remplies.

sangle-compression-sac-bat
Les poches avant cachent un système de compression des sacoches

Une poche est également présente sur le dessus de la sacoche. Elle est très étriquée mais permet sans problème d’y glisser les équipements les plus indispensables tels que le tire-tique, les compresses et les canisacs.

Et enfin la poche principale d’un grand volume, elle même divisée en deux avec son compartiment prévu pour accueillir les gourdes souples fournies avec le sac.

poche principale sac palisades
La poche principale de la sacoche possède un compartiment pour y glisser les gourdes souples

Un dernier point me semble important dans le choix du sac de bât de son chien : la poignée. Le sac Palisades a une poignée intégrée sur le dessus du harnais pour permettre au maître d’aider son chien lors de franchissements difficiles ou dangereux.

Concernant la charge des chiens

Tout comme pour un sac de randonnée classique, le sac à dos du chien ne devra pas être surchargé ! Une charge confortable sera de maximum 10% du poids du chien et ne devra jamais dépasser 25% (sans oublier de compter le poids à vide du sac d’environ 1 kg).

L’EDC du chien, que mettre dans son sac de bât ?

Doit-on rappeler ce qu’est un EDC ? EDC, 3 lettres pour Every Day Carry ou plus simplement « ce qu’on emporte tous les jours ». Alors ici, j’emploie le terme EDC pour chien dans le sens le plus large du terme puisqu’il n’est pas réellement question de le charger chaque jour de tout un attirail inutile mais uniquement de lui mettre son sac à dos lors de sorties d’un ou plusieurs jours.

L’idée d’un EDC pour chien connaît ses détracteurs qui y voient un encombrement inutile et la perte de mobilité du chien. De mon côté, je pense qu’il est intéressant d’avoir toujours sous la main de quoi hydrater, nourrir ou soigner son chien.

Tesson de verre, morceau de métal, épine, piqure d’insecte, etc. Il existe tellement de causes possibles de blessures lorsque l’on se ballade avec son chien dans la verte que j’aime avoir de quoi y faire face rapidement. Pour transporter tout cela j’ai opté pour un sac de randonnée pour mon chien.

Bien entendu il faut adapter la taille du sac à la taille du chien et penser le matériel à emporter en conséquence. Pour m’organiser j’ai divisé le contenu de son sac de bât en 3 catégories : Hydratation, nourriture et enfin hygiène et soin.

Nourriture et hydratation du chien

Comme chez l’Homme, la déshydratation peut s’avérer mortelle chez le chien. Selon certaines études il est recommandé pour un chien de boire en moyenne 50 à 70 ml d’eau par kg et par jour (en été, ces doses peuvent doubler en cas de fortes chaleurs) et ce en plusieurs prises régulières.

En randonnée, si certains misent sur les points d’eau rencontrés sur le chemin, il est préférable d’emporter un minimum d’eau potable ainsi qu’un récipient adapté pour lui donner à boire. Concernant l’emport d’eau vous avez le choix entre vous alourdir d’1 bon kilo pour assurer hydratation de votre compagnon ou de vous tourner vers des gourdes souples qu’il pourra transporter dans son propre sac de randonnée.

Concernant la gamelle, plusieurs solutions possibles. La première, la plus économique, est empruntée à la communauté du forum Instinct-de-surviela gamelle de fortune est confectionnée à partir d’une brique de lait découpée et repliée. C’est simple, c’est léger, c’est à peu près résistant et ça coûte rien. Bref, c’est super pratique !

Gamelle pliante faite maison
Légère et compacte, cette gamelle pliante de fortune est une bonne solution pour hydrater son chien n’importe où | Photo : Forum Instinct de Survie

L’autre solution consiste à se tourner vers les gamelles pliantes du marché. Ici encore, il en existe de plusieurs sortes.

  1. Les gamelles rétractables en silicone qui selon moi sont plus adaptées aux voyages en voiture plutôt qu’aux randonnées à cause du diamètre imposant de celles-ci.
  2. Les poches en plastique à usage quasiment unique (celles-ci finissent par se percer au niveau des pliures)
  3. et enfin les gamelles pliantes en nylon. Celles-ci ont une contenance d’environ 2 litres et se prêtent parfaitement à la fois à l’eau et aux croquettes de votre chien.

Côté nourriture, cela va dépendre de votre chien et de son alimentation. Le mien a besoin de sa ration de 500 grammes de croquettes par jour pour être en forme et obéissant. Je lui donne en 2 prises pour que sa digestion soit plus tranquille.

Les propriétaires de grands chiens le savent, l’effort est à bannir après un repas copieux si l’on ne veut pas risquer une torsion de l’estomac de son animal de compagnie. Puisque j’emporte également des sacs à déjections, j’en profite pour les remplir avec ses doses de nourriture par repas.

Hygiène et soin

Pour l’hygiène la liste est courte puisque, comme je le dis plus haut, j’emporte toujours quelques sacs à déjections. Ça ne pèse rien, je les utilise pour transporter sa dose de croquette par repas et c’est toujours utile et plus respectueux des autres citoyens si votre chien a décidé qu’il préférait un trottoir à la forêt pour déposer son « paquet ».

Côté soin, la liste des équipements peut très vite s’allonger mais contient au minimum :

  • Un crochet tire-tique (j’ai le mien, le chien a le sien)
  • Une pince à épiler
  • Des sutures adhésives type Steri-Strip en cas de coupure et notamment au niveau des coussinets
  • Quelques ampoules à usage unique de sérum physiologique pour nettoyer les plaies
  • Des Compresses
  • Une muselière en nylon (on ne connait jamais la réaction d’un chien blessé et il est essentiel de pouvoir pratiquer les soins en sécurité)

Si la randonnée dure plusieurs jours j’emporte également :

  • Une fiole de bétadine,
  • Une seringue de Diarsanyl en cas de diarrhées,
  • Un pendentif lumineux étanche pour le repérer plus facilement la nuit lorsqu’il s’éloigne un peu trop

Pour conclure sur le sac de bât Palisades

J’ai un avis très positif sur ce sac. Il est polyvalent grâce à ses sacoches amovibles qui permettent de profiter d’un harnais de bonne facture. Le volume des sacoches même une fois compressées limitent l’utilisation du sac de bât aux longues randonnées mais présentent l’avantage d’être faciles à régler et équilibrer.

Les + :

  • Le principale atout de ce sac de bât est sans conteste la possibilité d’ôter les sacoches sans enlever le harnais. Que ce soit pour soulager son compagnon à 4 pattes lorsqu’il fatigue, pour accéder plus facilement au contenu des poches ou tout simplement pour ne pas l’encombrer lors des sorties qui ne nécessite pas son aide pour le portage.
  • Les gourdes souples fournies sont du coup parfaitement adaptées aux dimensions des sacoches du sac ; les empêchant de balloter lors des mouvements du chien.
  • Les sangles de compression qui permettent de plaquer les poches contre les flancs du chien et réduire l’encombrement.
  • Des poches de différentes tailles organisées en 3 compartiments. C’est très pratique pour que chaque élément de l’EDC du chien y ai sa place.
  • Le harnais en lui-même. Facile à enfiler grâce à ses clips, toutes les sangles réglables, la poignée dorsale.
  • Le sac, bien équilibré, ne bouge quasiment pas même au petit trot.
  • Le harnais et les sacoches ne limitent pas les mouvements du chien.
Sac à dos pour chien
Avec son sac sur le dos, Lord ressemble à un élève le jour de la rentrée des classes

Les moins :

Au final assez peu d’aspects négatifs concernant ce sac si ce n’est que :

  • A titre personnel, j’aurais préféré que la poignée dorsale soit non pas dans la longueur mais comme sur les harnais de travail ou d’intervention où la prise est meilleure et plus ferme lorsqu’on a un chien qui tire fort.
  • Les sangles de compression à l’avant du sac offre une prise un peu trop facile au chien qui, lorsqu’il n’est pas habitué au port du sac, a la possibilité de s’acharner dessus

Vous voyez quelque chose à ajouté à l’EDC du chien ? Vous êtes plutôt contre ou totalement pour l’utilisation des sacs de bât pour randonner avec son chien ? Donnez votre avis dans les commentaires.

Plats lyophilises et stocks alimentaires

Une réaction à “Revue du sac de bât Palisades pour randonner avec son chien

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués d'un * *